Vers une symphonie collective... passer du Je au Nous


 
 

      La solidarité, un choix collectif nécessaire                    

Dès notre plus jeune âge, nous sommes bombardés par des idées encourageant l’individualisme au détriment de la solidarité collective. Dans cette perspective, comment retrouver le sens de la collectivité? La transformation du monde pour plus de justice, d’égalité et de respect implique nécessairement la solidarité collective. C’est avec d’autres personnes qu’il est possible de changer la société. 

« Passer du «Je» au «Nous» résulte d’une conscience critique qui se développe au fil des engagements et qui permet de collectiviser les situations et les problèmes vécus individuellement.


        Objectifs de l’activité

Grâce à une pédagogie ludique, le jeu de la symphonie collective permet une prise de conscience de la place de chacunE dans le défi de faire ensemble le choix de la solidarité :

  • expérimenter le passage du Je au Nous;
  • identifier les difficultés rencontrées lors de ce passage;
  • nommer quelles attitudes sont à développer pour effectuer ce passage;
  • identifier en quoi le passage du Je au Nous est nécessaire dans le processus de l’engagement social pour la transformation du monde.


       Présentation sommaire de l’activité

Le jeu de la symphonie collective est une activité qui permet d’illustrer le passage de l’individuel au collectifCet outil fait vivre une expérience qui illustre et permet de nommer les processus vécus dans le nécessaire passage du Je au Nous dans l’engagement social et les défis que cela représente. Cette démarche nous invite aussi à prendre conscience de
l’importance de la place de 
chacunE et de la nécessité de faire le choix de la solidarité. Une activité dynamisante favorisant la réflexion pour optimiser la possibilité de s’organiser ensemble de façon efficace. 




 Informations pour la réalisation de l’activité
 

Étape 1 : Jouer le jeu (15 min)

A.    Introduction et mise en contexte

   La personne à l’animation se présente, demande aux personnes participantes de se présenter et
   présente les objectifs de l’activité.

  Mise en contexte par la personne animatrice : le jeu de la symphonie collective est une métaphore
  du passage du Je au Nous dans lequel les personnes, avec leur instrument de musique ayant un son
  particulier, sont conviées à vivre le passage du Je au Nous pour relever les défis que posent le choix   de la solidarité.
 

B.    Jouer le jeu selon les règles suivantes

        1. En grand groupe

 Expliquer aux personnes participantes la démarche de l'activité :

La symphonie collective – D'abord individuellement, chaque personne tente de trouver une «mélodie» en jouant de son instrument, mais sans se préoccuper des autres. Après une trentaine de secondes, la personne animatrice donne la consigne de se joindre à une autre personne de façon à former des duos, mais sans arrêter de jouer. Chaque équipe de deux personnes tente de s’harmoniser. Après deux ou trois minutes, la personne animatrice donne la consigne de passer de deux à quatre personnes. Chaque nouvelle équipe de quatre personnes tente de créer une nouvelle harmonie. Le tout se déroule sans que les personnes participantes ne cessent de jouer de leur instrument de musique.

Ensuite, une équipe de quatre se joint à une autre équipe de quatre personnes tout en continuant chacune à émettre leur son ou rythme, on trouve un nouveau rythme à huit personnes.

Par la suite, chaque équipe de huit personnes se joint à une autre équipe de huit personnes et ainsi de suite jusqu’à former un seul grand groupe pour faire une symphonie collective (peut-être sympathique, peut-être pathétique ou pas éthique pour les oreilles).

   Note pour l'animation
          Sauf au début lorsque les personnes sont seules, toujours donner au moins deux à trois minutes à
          chaque nouveau groupe formé pour leur permettre de trouver une nouvelle harmonie.

Étape 2 : Retour en grand groupe (20 min. et 15 min.)

  1. Retour en grand groupe (20 min.) : commentaires

 Faire ressortir les points suivants en donnant la parole aux personnes participantes :

  • Qu’avez-vous constaté en faisant cet exercice?
  • Quelles sont les difficultés rencontrées dans le passage de l’individuel au collectif (du je au Nous)?
  • Quelles étaient les attitudes nécessaires à adopter ou à transformer au fur et à mesure            que le groupe grossissait?
  • Comment s’est exercé le leadership dans les groupes? Avons-nous toujours pu trouver notre place dans le processus?
  • Seul, aurions-nous pu faire une symphonie collective?
  • Quelle est la place de la solidarité dans le processus que nous venons de vivre?
  • Quel parallèle peut-on faire avec les processus collectifs vécus dans nos groupes?

  • 2. Toujours en grand groupe (ou si on le préfère en petits ateliers de 3-4 personnes) (15 min.)
  • En quoi le passage du Je au Nous est nécessaire à la transformation du monde pour plus de justice, d’égalité et de respect?
  • Que retire-t-on de cet exercice?
  • Cela a-t-il été utile de la faire? Si oui, en quoi?
      Note pour l'animation
            Lors des retours en grand groupe, il est important de faire circuler la parole et de s'assurer que toutes
            et tous aient la possibilité de s'exprimer sans pour autant les y obliger. Selon les attentes                                mentionnées par les personnes participantes lors de la présentation, il est possible d'insister                            davantage sur l'une ou l'autre des questions ou même en poser d'autres si on le juge pertinent.                        L'important est d'arriver aux résultats visés par l'exercice.  

En conclusion

 1. Synthèse

La personne à l’animation fait une brève synthèse de ce qui ressort de l’activité et insiste sur les points marquants en les inscrivant au tableau à l’aide de mots clés.


 En complément à la fin de l'animation, vous pouvez choisir de distribuer le texte « Le PROCESSUS vécu pour nourrir le souffle de l'engagement social » aux personnes participantes pour alimenter leur réflexion.

2. Évaluation

Vérifier la satisfaction des personnes à la fin de l’activité.




* Cet outil d’animation est tiré et retravaillé à partir de la boîte à outils Du vent dans les voiles! du
  Carrefour de participation, ressourcement et formation.