Pour que toutes et tous montent à bord : Partir des gens 3

Rôle de l’animatrice

L’éducation populaire autonome implique de se situer dans un rapport égalitaire, non hiérarchique, avec les gens. Comme animatrice en éducation populaire autonome, vous n’êtes pas le capitaine, mais plutôt une accompagnatrice du voyage. Bien que vous ayez en tête le fil conducteur de la démarche, vous n’avez pas le contrôle sur le contenu, le rythme et la direction que prend le groupe. Des ajustements s’imposeront tout au long du déroulement. N’ayez pas peur d’être déstabilisée! La qualité de votre intervention réside dans votre capacité à prendre en compte les éléments inattendus. Le climat au sein du groupe sera votre autre préoccupation constante.

Pour jouer pleinement leur rôle, les gens ont besoin de se sentir crus, écoutés, reçus dans leur vécu et leurs émotions, sans condescendance, jugement ou paternalisme, mais sans idéalisation non plus. Prendre la parole, participer aux discussions et aux actions doit être sécuritaire pour tous et toutes. En nourrissant des rapports égalitaires avec les gens, en leur démontrant votre confiance en leurs capacités et leur intelligence, vous maintenez ce climat de respect mutuel indispensable à toute démarche d’éducation populaire autonome. 

SUITE