Pour que toutes et tous montent à bord : Partir des gens 1

Prendre parti

L’éducation populaire autonome est née d’une vision humaniste, qui reconnaît la force et la capacité des gens à surmonter les situations injustes qu’ils vivent. Le point de départ de toute démarche d’éducation populaire autonome est donc de se solidariser avec les gens qui vivent des injustices. Le chemin à prendre est donc clair dès le départ : travailler ENSEMBLE à faire cesser l’injustice. Être solidaire, c’est le contraire de la neutralité. L’éducation populaire autonome nous engage à nous positionner délibérément du bord des gens, à faire cause commune avec eux. Il s’agit d’un choix éminemment POLITIQUE, car l’éducation populaire autonome se passe sur le terrain du changement social : des gens vivant une injustice s’organisent pour démasquer les abuseurs et changer les rapports de pouvoir.

Pour arriver à jouer sur ce terrain, il est nécessaire d’avoir la conviction profonde de la capacité de chaque être humain d’être acteur autonome de sa vie et de participer pleinement à la transformation du monde (Paolo Freire). Évidemment, cela implique que les participantes et participants aient une grande confiance dans l’authenticité de votre solidarité. N’ayez pas d’hésitation à afficher votre parti pris en faveur de la justice sociale, votre solidarité avec les personnes et les groupes appauvris ou opprimés, votre engagement social envers les personnes exclues! Vos paroles, comme vos actions et vos attitudes, sont des preuves de cette solidarité qui donne envie au groupe de faire le voyage avec vous. Au cours du voyage, veillez à maintenir ce climat de confiance mutuelle, à respecter ce pacte de solidarité. 

SUITE