Faisons des vagues : Agir pour transformer la société 3

Tisser des alliances moins naturelles

Plus on est nombreux, plus notre rapport de force peut s’établir. Un maringouin dans une tente, on l’écrase. Mais 1000 maringouins dans une tente, c’est le campeur qui sort! Nous voulons être ces 1000 maringouins et vivre des victoires. Mais pour être assez nombreux et établir un rapport de force, il va nous falloir créer des alliances! Déterminons quels réseaux devraient être approchés pour se joindre à nous et comment on va s’y prendre pour les approcher. 

Évidemment, il est plus facile de penser aux groupes et réseaux près de nous : groupes communautaires du quartier ou du village, regroupements nationaux qui travaillent dans la même optique. Mais peut-on faire un effort supplémentaire et penser plus large? Pouvons-nous réfléchir à des alliances locales, régionales et nationales? Peut-il y avoir des alliances moins évidentes, moins naturelles, mais plus stratégiques? Des alliances qui donneront de la crédibilité et du rayonnement à nos revendications? Par exemple, si notre revendication concerne le transport en commun, il se peut que la Chambre de commerce soit une alliée stratégique! Les commerçants seront peut-être heureux que les artères commerciales soient mieux desservies. Si nous ne tentons pas le coup, nous ne le saurons jamais! Et si on nous répond NON, cela aura enrichi notre analyse critique et nous permettra de mieux saisir les enjeux stratégiques de la situation.  

SUITE